Lady MO@

Vadrouille à Paris

 

 

Il pleut, il mouille,

C'est la fête à le grenouille

Il pleut, il fait beau temps

L'éventail fait du vent !

 

Vous me permettrez une petite modification de cette délèbre comptine, inspirée d'une nouvelle mode parisienne: l'éventail.

Gloire à celui qui a eu la géniale idée de ressortir cet objet qui fait la "fortune" du vendeur à la sauvette et le ravissement du voyageur qui cuit à l'étouffé dans sa rame de métro!

Sans nul doute, il fera bientôt partie de la panoplie de la "séductrice-fashion-victime-pintade-parisienne" qui ne se contentera plus des éventails à un euro et investira dans un bel accessoire signé d'une grande marque. Attention mesdames, ça vous coûtera une main... comment ferez-vous après pour tenir votre bel éventail?

 

Il n'y a pas que les éventails qui ont attiré mon attention pendant ces quelques jours improvisés à Paris.

 

Je suis muséophage. Alors, un petit tour à Paris est synonyme d'un grand tour dans les musées et les expositions... et pour que cela ne tourne pas à la torture chacun a choisi un site:

 

- les salles Louis XIV à Napoléon III du musée des Invalides pour faire plaisir à Mister TO@;

 

- Le Cube qui accueille une mini-exposition découverte de Nicolas Sénégas ; ça c'est mon petit programme de sensibilisation en douceur de mon petit monde à l'art contemporain;

 

- le Museum d'histoire naturelle, spécialement pour Pousse-de-TO@ et Mini-MO@ qui ont été un peu déçues par l'exposition sur les dinosaures (pas assez vivants peut-être! Lol!)

 

 

En solo, je me suis régalée avec le Centre Pompidou. J'en suis revenue avec les pieds en bouillie à force de :

 

- baver d'admiration devant les tableaux "naked" (Oh my god!!!!!!!!!) de Lucian Freud,

 

 ++

 

- méditer sur l'art au féminin de l'exposition elles@centrepompidou (la parité dans ce domaine aussi, ce n'est pas gagné!); à voir ici aussi;

 

- rêver aux villes de Dreamlands (Ahhhhhhhhh!!!!!!!!!! Utopia!!!!!!!!!), ici et

 

- m'imaginer portant le manteau d'Etienne Martin (ça lui va mieux qu'à moi finalement)

 

Il m'a manqué du temps et des pantoufles rembourrées pour apprécier Valérie Jouve  et les artistes des Promesses du Passé.

 

 

Enfin, entre deux expos, je me suis découverte à la limite d'être Japan-addict... ça, c'est la faute à Junku.

 

 

Au retour de Junku

Seulement deux livres

C'est raisonnable!



12/07/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres