Les carnets de Lady MO@

DIY


Une carapace de tortue boutonnée

Aujourd'hui, je vous propose un tuto complémentaire à celui sur la fleur pique-épingle.

 

Il est plus particulièrement destiné aux animateurs professionnels.

Mais je donne quelques astuces qui peuvent aider les parents qui se lancent pour la première fois avec leurs enfants dans cette belle aventure des loisirs créatifs.

 

 

Mon objectif est de vous donner quelques explications sur:

  1. la phase de préparation comprenant l'épinglage, le tracé et la découpe du tissu
  2. la couture du bouton

 

Ainsi vous saurez mieux encadrer les jeunes enfants dont la psychomotricité fine est en train de se perfectionner ou les personnes qui sont confrontées à une dégradation de leurs capacités cognitives.

 

Pour ces deux publics, il faut donc prêter attention à:

- la façon de tenir le crayon ou tout autre outil traceur

- l'utilisation de la paire de ciseaux

- la préhension correcte de l'aiguille

- la latéralisation: distinguer la droite de la gauche, le dessus du dessous.

 

 

Ce qui peut nous sembler naturel et évident, demande un apprentissage pour les plus jeunes, un temps de réflexion pour certains adultes, voire une rééducation dans certains cas.

Il est important d'être bienveillant et vigilant  sur les compétences des participants.

 

C'est aussi à vous, animateur d'atelier, parent, éducateur ou tout autre professionnel, d'adapter vos explications et vos outils au public.

 

 

 

 

1/ La préparation

Comment choisir une bonne paire de ciseaux?

La paire de ciseaux est l'outil le plus délicat à choisir. Il faut être attentif au rapport entre forme et poids des ciseaux d'un côté, force et dextérité de la main, de l'autre côté.

Il ne faut pas hésiter à investir dans des ciseaux ergonomiques ou pour gaucher si c'est nécessaire.

 

Pour un atelier couture, il faut réserver une paire de ciseaux pour découper le papier et une autre pour découper le tissu. En effet, le papier, à la longue, use le tranchant des ciseaux.

Petite astuce: accrochez un ruban ou un morceau de tissu à l'anneau de la paire de ciseaux pour tissus.

 

Repasser le tissu

Un tissu bien repassé est toujours plus agréable à travailler. Comme je dis souvent à mes élèves, le repassage c'est la moitié du travail... enfin presque!

 

Si vous encadrez des enfants, soyez vigilant sur la capacité de chacun à manipuler le fer à repasser: le poids du fer, la hauteur de la table peuvent être rédibitoire pour confier cette tâche  à des enfants trop jeunes.

Mais, sous surveillance et en montrant bien comment l'utiliser c'est un bon moment pour faire une initiation.

 

Si vous proposez cet atelier dans le cadre d'une activité de rééducation ou d'arthérapie, assurez vous que la pathologie des partipants ne soit pas une contrainte pour qu'ils ne soient pas mis en échec, difficile à vivre psychologiquement, ou risquer un accident.

 

Comment épingler?

Epingler, ce n'est pas planter son épingle comme une fléchette sur une cible.

Expliquez bien qu'il faut piquer la pointe de l'épingle et la faire ressortir maximum un centimètre plus loin.

Il s'agit de maintenir le gabarit ou le patron sur l'envers du tissu.

 

Il faut faire attention à positionner les épingles parallèlement au bord du papier.

L'intégralité de l'épingle doit rester à l'intérieur du papier pour ne pas être gêné lors du tracé ou de la découpe.

 

Pour certains enfants, cette phase peut être une véritable épreuve de courage façon Koh-Lanta: les épingles ça pique!

Je me suis déjà retrouvée face à des adultes qui, enfants, ont été traumatisés par les épingles et qui apréhendent de se piquer les doigts.

 

Pas toujours facile de faire face au "Aïe! Ouille! ça fait mal" d'un enfant.

 

A-t-il vraiment mal? En rajoute-t-il pour attirer l'attention?

Si il s'est piqué jusqu'à saigner, ce n'est pas un caprice.

Ne négligez pas la douleur de l'enfant, sans pour autant en faire des tonnes.

 

Il faut donc bien expliquer de mettre les doigts hors d'atteinte de l'épingle quand elle remonte et rectifier la position des mains si nécessaire.

 

Comment tracer?

Crayon ou craie pour la couture, votre outil traceur doit être bien taillé.

La posture doit être détendue, la main ne doit pas être crispée.

 

Petit conseil:

- pour les droitiers contourner le rond dans le sens des aiguilles d'une montre

- pour les gauchers contourner le rond dans le sens contraire des aiguilles

 

Cela permet d'effectuer le tracé et de voir ce qu'on fait en même temps.

 

Il faut aussi faire attention à ne pas faire de gribouillage (repasser plusieurs fois au même endroit).

 

L'idéal, c'est d'avoir un trait net, fin mais bien marqué.

 

Un beau trait favorisera une belle découpe.

 

Pour ceux qui se questionnent et qui veulent aller plus loin sur la bonne façon de tenir son crayon vous pouvez regarder ici les conseils qui sont donnés.

 

Comment découper?

Pour la découpe, vous avez tracé le contour du gabarit.

Après avoir enlevé les épingles et découpez en suivant le tracé:

- pour les gauchers dans le sens des aiguilles d'une montre

- pour les droitiers dans le sens contraire des aiguilles d'une montre.

Cela permet toujours d'avoir une meilleure vue de ce qui est coupé.

 

Pour ceux qui sont à l'aise avec les ciseaux, il est possible de couper en contournant le gabarit et sans tracé préalable.

 

 

Parfois, les maladresses de découpes sont liées à une mauvaise façon de tenir la paire de ciseaux.

Je vous invite à faire un petit tour ici. Il y a une histoire d'autobus que je vais certainement raconter en atelier.

 

 

 

 

Pour le détail de la réalisation de la fleur à proprement parler, je vous invite à regarder le précédent tuto en cliquant ici

 

 

 

 

2/ La couture d'un bouton

Comment coudre un bouton

Coudre un bouton, c'est simple et compliqué à la fois.

 

Il faut être capable de comprendre qu'il faut traverser les épaisseurs de tissu, sortir par un trou et replonger dans l'autre trou.

 

C'est le moment d'apprendre ou de réapprendre les notions de "au-dessus", "en-dessous" et "à travers"

 

1

2

3

4

 

Si vous avez suffisamment de fil et que la couleur vous convient vous pouvez coudre votre bouton directement après avoir sculpté votre fleur.

Si vous devez changer de fil, faites votre premier point en dessous de la fleur afin d'y fixer votre fil et de cacher le noeud.

 

Puis, repiquez l'aiguille, pour traverser la fleur de part en part en essayant de ressortir au milieu (1).

Posez le bouton avec la jolie face vers vous en coulissant l'aiguille dans un des trous (2). Tirez sur l'aiguille pour dégager la totalité du fil.

 

Piquez l'aiguille dans l'autre trou (3).

Traversez la fleur pour passer en dessous (4).

Repiquez et traversez la fleur du dessous vers le dessus.

 

Passer du dessous vers le dessus et du dessus vers le dessous en traversant la fleur peut demander un temps de réflexion pour certaines personnes.

 

 

Normalement il faut renouveler l'opération au moins trois fois pour avoir une couture solide.

Je vous rappelle qu'ici nous avons une aiguillée à quatre fils. Alors deux fois suffiront.

 

Boutons à deux ou quatre trous?

Il existe des boutons à deux, quatre trous ou montés sur une tige.

Je trouve particulièrement intéressant les différentes possibités qu'offrent un bouton à quatre trous

 

Je vous mets une reproduction de schémas que j'ai retrouvé dans un vieux livre consacré à la couture à la main.

 

J'espère que ce partage d'expérience vous permettra d'animer un atelier en toute sérénité.

 

 

 

J'ai faillit oublier!

J'ai utilisé un gabarit de 20 cm pour faire cette feur que j'ai détourné en carapace de tortue. Il ne me reste plus qu'à la fixer.

Pour le moment sans sa carapace et sans rembourrage, ma tortue prends des airs de grenouille raplapla!

 

Je vous souhaite une belle semaine lumineuse et créative

 

Sitographie:

 

- un truc pour apprendre à bien tenir les ciseaux sur www.educatout.com

 

- La problématique de la tenue du crayon échange avec Danièle Dumont sur www.tilekol.org

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

22/01/2018
0 Poster un commentaire

Fleur pique épingle - le tuto

 

 

 

 

20170809_175822.jpg

 

 

 

  

 

Pour rajouter un peu de couleur à ce temps gris de Blue Monday, je vous propose une petite entrée en matière créative avec la réalisation d’une fleur pique épingle.

C’est l’objet indispensable pour les #couture-addicts.

 

C’est aussi un objet que je m’amuse à détourner de différentes façons, comme un petit défi personnel.

 

Ce tuto s’adresse aussi aux animateurs qui m'assistent lors des ateliers proposés dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires.

 

C’est donc une petite réalisation accessible aux enfants dès 5-6 ans, âge à partir duquel la psychomotricité fine leur permet de tenir des outils qui demandent une certaine précision comme une paire de ciseaux et surtout une aiguille.

 

Alors, les grands-parents-appelés-à-la-rescousse-pour-garder-cet-adorable-petit-enfant-malade-qui-s’ennuie-et-fait-du-trampoline-sur-le-canapé, vous avez trouvé une occupation pour environ une petite heure.

 

Faites avec ce que vous avez sous la main. Transformez en jeu la recherche des fournitures : des chutes de tissu ou un vieux chemisier, la boîte à collecte de boutons récupérés et un coussin qui commence à être raplapla feront l’affaire.

 

Autant vous mettre au parfum, je suis aussi une adepte du recyclage.

J'ai fait la mienne avec un bout de tissu récupéré d’une poubelle à chutes, du rembourrage provenant du dépiautage  d'un ancien projet et un petit bouton-perle d'un troc.

 

20170809_171115.jpg

 

 

FOURNITURES:

 

Vous avez  rassemblé:

-        du tissu

-        du fil

-        du rembourrage pour coussin

-        un petit bouton

-        une aiguille longue avec un chas de taille moyenne

-        des épingles

-        une paire de ciseaux

 

 

Si vous souhaitez faire un pique-épingle, je trouve que la taille idéale est de 16cm.

 

Je vous mets à disposition  ici une planche avec des ronds de 12 à 18 cm de diamètre pour réaliser des fleurs de tailles différentes.

A vous de choisir celle qui vous convient pour préparer votre gabarit.

 

 

 

 PREPARATION:

 

Vous avez découpé un rond dans votre tissu.

 

Pour vous aider, vous pouvez tracer une ligne à 5 mm du bord qui vous permettra de faire votre préparation de fronce au point avant avec une longueur de point de 5 mm.

En atelier, j’incite les participants à coudre sans le tracé... ce qui me fait parfois passer pour un tyran auprès des élèves adultes (Gnac!gnac!!!). Mais ça me permet déjà de tester la mise en place ou l'absence de certaines compétences comme la capacité à évaluer les distances.

 

 Coupez 4 m de fil dans une couleur qui vous plaît car il se verra.

 

Pliez votre fil en deux. Enfilez votre aiguille en passant les deux bouts du fil simultanément. Et faites un nœud qui maintienne les deux extrémités. Vous avez une aiguillée à quatre fils.

Longue (la fameuse aiguillée de paresseuse de nos anciennes) et solide elle vous permettra, en une seule fois, de faire le tour du rond et de former votre fleur dans la foulée.

 

 

 

ETAPE 1 -  PREPARATION DES FRONCES

 

20170809_172155b.jpg 20170809_172458b.jpg

Pour le détail du point avant, vous pouvez jeter un petit coup d’œil chez  BlueMarguerite qui explique bien comment s’y prendre.

Le tour complet effectué, vous pouvez tirer délicatement sur le fil pour faire froncer le tissu et former une petite charlotte.

 

 

 

ETAPE 2 - REMBOURRAGE

 

 

20170809_173024.jpg 20170809_173148.jpg 20170809_173424.jpg


Placez-y le rembourrage pour obtenir une boule ferme mais pas trop dense.

 

Tirez de nouveau sur le fil pour refermer le trou.

Et faites un point d’arrêt pour éviter que les fronces ne se relâchent.

Vous obtenez un petit coussin rond.

 

Si, et seulement si, vous n’avez pas réussi à refermer le trou complètement, repiquez votre aiguille dans les fronces  en suivant bien le contour du trou.

N’essayez pas de rapprocher les bords en cousant à travers, vous risqueriez de déformer votre petit coussin.

 

 

 

ETAPE 3 - « SCULPTURE » DE LA FLEUR

 

Normalement (à moins d’un accident de parcours, nœud ou trou mal refermé) il vous reste suffisamment de fil pour procéder à la mise en forme de la fleur.

 

20170809_174356.jpg

 

Il vous suffit de venir piquer au centre du petit coussin du dessus vers le dessous comme indiqué sur les photos.

Je trouve qu’il est plus facile de viser le centre de cette façon.

 

 

20170809_174433.jpg20170809_174529.jpg
20170809_174628.jpg20170809_174815.jpg

 

Tirez correctement sur le fil pour qu’il sculpte le tissu. Et pensez à le maintenir, pour qu’il ne se relâche pas sous la pression du rembourrage.

Partagez d’abord en deux. Puis chaque moitié en trois pour avoir une fleur en six parties.

 

 

Si vous souhaitez avoir plus de divisions, pensez à couper une longueur de fil plus importante ou resservez-vous en fil si vous ne l’avez pas anticipé.

Faites un point d’arrêt en dessous de votre fleur.

 

 

 

ETAPE 4 - COUTURE DU BOUTON

 

Votre sculpture de fleur terminée, vous pouvez rajouter un petit bouton, sur tige, à deux ou à quatre trous, à vous de choisir.

 

20170809_175049.jpg 20170809_175630b.jpg

 

 

Aujourd’hui, pour ne pas trop rallonger mon propos, je n'ai pas détaillé la préparation avant la découpe du rond et la couture du bouton qui feront l’objet d’un prochain article. J'en profiterai aussi pour vous montrer comment j’ai détourné ce modèle en dos de tortue.

 

 

Je vous souhaite une belle semaine lumineuse et créative

 

 

 

Mot clés: créativité, couture, DIY, récupération, recyclage, enfants, "que faire avec un rond?"


15/01/2018
2 Poster un commentaire